Les pierres et les couleurs


Aspects positifs

Couleur de l’obscurité, elle nous  cache, nous protège face aux dangers qui pourraient nous entourer. C’est la couleur de protection par excellence – Protection personnelle par l’assise et la stabilité, comme protection extérieure par un bouclier recouvrant. Avec ses propriétés d’absorption de toutes les autres couleurs, elle est la couleur la plus dense du cercle chromatique.

C’est également la couleur de la mise à l’écart qui permet la vraie introspection, celle qui nous sépare du monde extérieur et de ses influences, celle qui nous amène à la rencontre de notre être fondamental. En ce sens elle accompagne toute personne trop prise dans ses relations aliénantes, ou tant investie dans des engagements extérieurs qu’elle y perd son identité sur la voie de la reconstruction er de son être.

Aspects négatifs

Tout isolement, aussi protecteur qu’il soit, va de pair avec la solitude. Le noir est un travail qui s’explore toujours seul et qui ne revêt que très peu de caractères communs d’une personne à une autre tant il est lié à notre individualité. Si nous pouvons être accompagnés jusqu’à l’entrée de ce chemin, le vrai voyage n’appartient qu’à nous.

Dans ses aspects les plus négatifs, il peut nous renfermer sur nous  mêmes, rendant tout contact avec le monde extérieur intrusif et pénible. Nos peurs et nos doutes peuvent alors devenir des montagnes infranchissables et de simples mélancolies passagères se transformer en véritable tendance dépressive.

En tant que couleur extrême, il présente une dimension de perte de l’être dans la coupure d’une de ses dimensions : le rapport au monde extérieur.


Le noir et le blanc

Le noir et le blanc sont chacune symbole de début et de fin. Tant l’une que l’autre sont utilisées dans les cultures du monde pour représenter la vie et la mort, la naissance et le deuil. Se sont toutes les deux des couleurs de spiritualité, de lien à l’après-vie et aux dimensions de non-incarnation de notre monde.

Le symbole du yin et du yang est une illustration puissante des relations entre le noir et le blanc. L’énergie yin est noire, intérieure, passive, froide et réceptive ; l’énergie yang est lumineuse, extérieure, active, chaude et dynamique. Les deux sont nécessaires pour que tout soit équilibré. Dans l’obscurité il y a toujours de la lumière et, dans la lumière, de l’obscurité. Cette vérité éternelle nous démontre que tout se change en quelque chose d’autre, et ce sans arrêt