Qui sommes-nous ?

La lithothérapie considère que les pierres et les cristaux émettent naturellement une "résonance" ou une" fréquence vibratoire" particulière capable d'améliorer le bien-être de la personne à son contact ou à proximité.

Les pierres émettent une énergie douce et bénéfique favorisant l’épanouissement du corps et de l'esprit. les plans : physique, psychologique et spirituel par la libération de certains blocages émotionnels.

Les vertus des pierres nous aident à soulager les douleurs corporelles et apportent un équilibre intérieur nous permettant de faire face aux situations difficiles du quotidien.


®Le concept base de la lithothérapie

 

Si le nom de lithothérapie n’est apparu qu’au 20ème siècle, les pierres font pourtant partie intégrante de nombreuses civilisations. En effet, depuis l’aube des temps, les traditions de l’humanité ont expérimenté les effets bienfaisants et régénérateurs des cristaux et minéraux.

 

Dans l’Antiquité, les indiens Aztèques, Mayas et Incas sculptaient la pierre en statues, statuettes et bijoux. En Egypte, le symbolisme des couleurs des pierres, ainsi que l’art de leur placement sur le corps s’organisent. En Chine, en Inde, en Grèce, dans la Rome antique et l’empire Ottoman, chez les Hébreux et les Etrusques, on élève temples et statues, on fabrique des bijoux ornés de gemmes et on utilise les pierres pour leurs vertus physiques et psychologiques.

 

Durant le premier millénaire, la symbolique des pierres s’enrichit considérablement. Que ce soit en Occident, en Chine, en Inde, au Japon, en Amérique, en Afrique ou en Australie, le savoir des pierres et l’art de la lithothérapie se développent. Les alchimistes cherchent la pierre philosophale, les Chinois utilisent les propriétés du jade en médecine, les Indiens codifient les propriétés des gemmes et les jeunes brahmanes sont initiés au symbolisme minéral. Dans les tribus nomades de divers continents, les pierres sont utilisées comme objet de relation entre l’homme et le divin.

 

Au cours du second millénaire, les connaissances s’affinent. L’abbé Haüy découvre au 18ème siècle les sept systèmes cristallins. Les pierres sont alors utilisées en médecine, essentiellement sous forme de poudres et d’élixirs. La lithothérapie (qui ne porte pas encore son nom) rejoint les disciplines scientifiques médicinales. Puis, sous l’impulsion du progrès des sciences, on se détourne du pouvoir des pierres. Ce n’est que dans la deuxième moitié du vingtième siècle que l’on assiste à un regain d’intérêt pour les pierres et leurs propriétés.

 

C’est bien des décennies plus tard, dans les années 1970 que le terme lithothérapie est créé et devient une discipline à part entière.

 

Ce terme « litho » vient du grec ancien « lithos » qui signifie « pierre ». Le terme « thérapie » découle lui du grec ancien « therapeia » qui signifie « soigner ».

 

La lithothérapie, c’est donc le fait d’utiliser des « lithos », pierres, pour « therapeia », soigner, ou encore soigner par les pierres.

 

Nous ne rentrerons pas ici dans les explications complètes et très poussées des principes qui sous-tendent la lithothérapie.
Si vous voulez découvrir ces principes en détails, nous vous conseillons « Biochimie des minéraux et oligoéléments en lithothérapie » ou le « Dictionnaire de la Lithothérapie », deux des principaux ouvrages, écrit par une des plus grandes références mondiales de la lithothérapie,Reynald Boschiero. Nous tenons à préciser que nous n’avons aucun lien avec l’auteur. Mais son travail est absolument remarquable et nous tenions à le mettre en avant.

 

Composition

 

Tous les minéraux se classent en plusieurs catégories (les sulfates, les phosphates, oxydes, carbonates…). Le classement des minéraux a été créé au 18ième siècle. Il est basé sur leur composition chimique. Il y a huit classes suivant la nature de l’anion dominant.

 

Chaque pierre ou cristal a une composition chimique différente et possède une ou plusieurs macro et oligo-éléments nécessaires à notre organisme (calcium dans… la Calcite, fluor dans la Fluorine, magnésium dans…la Magnésite …)

 

C’est grâce à leurs compositions complexes et à l’énergie qu’elles contiennent que les pierres soignent (l’agate procure une stabilité intérieure, le jade renforce les reins et la vessie, la labradorite protège les soignants, la turquoise renforce les yeux…)

 

Principe de fonctionnement

 

La science moderne ne maîtrise pas, pour le moment, toutes les implications des ondes, des vibrations et de l’énergie.

 

Elle commence seulement à accepter, notamment avec la physique quantique, qu’elle ne maîtrise pas encore tous ces concepts.

 

Cependant, de nombreuses civilisations antérieures et de nombreux philosophes plus anciens avaient, si ce n’est la connaissance, au moins l’intuition de ces forces.

 

Cela se retrouve notamment dans les différents plans, physiques, psychiques, émotionnels ou encore spirituels, tels que décrits notamment dans les philosophies hindouistes.

 

C’est justement sur ces forces que va venir s’appuyer la lithothérapie (du moins la lithothérapie énergétique dont nous traiterons ici).

 

La lithothérapie a donc une approche holistique, dans laquelle l’esprit et le corps sont indissociables, comme le pensait par exemple le philosophe Descartes, lequel est notamment à l’origine d’une partie de la démarche scientifique moderne.

 

Lorsque l’on commence à s’intéresser aux pierres, il n’est pas toujours simple de comprendre pourquoi les pierres nous font autant d’effet et comment elles agissent.

 

Il semble que l’impact énergétique des pierres sur notre organisme et notre psychisme résulte d’une analogie structurelle. Chaque pierre possède une vibration qui lui est propre et nous pénètre de son énergie en activant nos portes énergétiques, nos chakras (roues sacrées en indi).

 

En fonction de sa structure cristalline, de sa composition, de sa couleur, elle dispose de vertus spécifiques susceptibles d’aider une partie de notre organisme à se réguler et à retrouver son équilibre fonctionnel.

 

L’apport des cristaux et minéraux s’opère à trois niveaux (physique, émotionnel, métaphysique), tous par une émission et une transmission d’ondes vibratoires :

 

-          L’échange des oligo-éléments qui s’opère par l’émission vibratoire de la pierre. La composition chimique du minéral donne de grandes indications sur son action. C’est d’ailleurs la première chose qui a été mise en évidence par les alchimistes et qui a donné les prémices de la médecine moderne ;

 

-          L’émission vibratoire de la pierre à travers sa forme de cristallisation. Les modes de cristallisation sont multiples et complexes et leur action sur les différents modes de cristallisations du corps et des éléments produits par celui-ci n’ont pas encore été explorés ;

 

-          L’émission vibratoire de la couleur du minéral qui intervient directement sur les champs énergétiques du corps et donne des indications sur son action.

 

Même si la lithothérapie commence à s'imposer comme une thérapie alternative dont les bienfaits sont reconnus par nombre de praticiens officiels, elle peine encore à s'extirper du carcan ésotérique dans lequel elle a été cantonnée depuis ses origines, et pour cause… La plupart des ouvrages consacrés au sujet se réfère à des thèses ésotériques et ne prend pas en compte ce qui fait les fondements de la lithothérapie, à savoir la minéralogie, la chimie des minéraux et les propriétés biochimiques de ces éléments.

 

Ecoute au fil de soi

 

Maryline BULTEL-DELOISON

 

www.ecouteaufildesoi.fr